On ne parle pas souvent de la famille ou des proches des personnes souffrant de schizophrénie. Beaucoup se contentent d’effleurer le sujet sans rentrer dans les détails.
La famille est pourtant très importante dans le rétablissement des « souffrants ». Sans leur soutient, il n’est pas simple, voir impossible de s’en sortir.
La détresse, le manque de point de repère, la peur et tout ce par quoi passe le malade a de ce fait besoin de points fixes auxquels il peut s’accrocher afin d’aller de l’avant et ne pas perdre pied. Ceci veut donc dire que la famille, les proches, se doivent aussi d’être intégré au processus de soins afin que tout le monde en tire son épingle du jeu.

Les soignants se doivent de ce fait de soutenir aussi bien la personne souffrant de schizophrénie, mais également les proches afin d’avoir un environnement qui soit sein et suffisamment fort pour que le processus puisse réussir du mieux possible.

La famille est très importante étant dit que c’est elle qui est au jour le jour aux cotés du souffrant et de ce fait il faut quelle puisse apprendre comment réagir face aux divers états du souffrant.

Cet aspect n’est que très rarement abordé, de part la pudeur entourant ce genre de pathologie qui peut parfois sembler utile dans d’autres circonstances.
Il faut le dire, pouvoir supporter le regard des autres n’est pas chose simple tous les jours. De plus ne pas réussir à comprendre le pourquoi notre enfant, soeur, frère est devenu cet être que l’on arrive plus à reconnaître.
La thérapie et le suivit, ne sont donc pas réservés uniquement au souffrant, mais aussi à la famille afin de lui donner les outils pour supporter la situation et aller de l’avant.

En parle-t-on donc de ce suivit? Qui sait les moments difficiles à passer? Certainement pas la personne malade, étant dit qu’elle a déjà fort à faire avec son propre rétablissement. Les amis? Tout dépend du niveau de pudeur de la famille. Mais pour eux, il est sans doute impossible de se rendre compte de la situation sans avoir eu également vécu cela auparavant.

C’est de cela que je vais donc vous parler au travers de diverses chronique qui seront consacrées aux proches de ces personnes souffrant de la même maladie que moi: la schizophrénie.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de